LE SENTIER DE L’ÉPREUVE OU SENTIER DE PROBATION MENANT À L’INITIATION

Vous pouvez commencer cette lecture passionnante sur le Sentier de l’Épreuve ou Sentier de Probation menant à l’Initation en lisant le Petit rappel sur la notion de l’Initiation.

Le Sentier de l’Épreuve (de la Probation) précède le Sentier de l’Initiation ou Sentier de la Sainteté et marque cette période de la vie d’un homme lorsqu’il se met nettement du côté des forces de l’évolution, et travaille à la formation de son caractère. Il se prend en main, cultive les qualités qui lui manquent et cherche avec diligence à avoir l’empire sur sa personnalité. Il construit son corps causal de propos délibéré, essayant de combler toutes les brèches et cherchant à en faire un temple digne du principe christique. L’analogie entre la période prénatale de l’histoire de l’être humain, et celle du développement de l’esprit intérieur, est très intéressante. Nous pourrions la considérer de cette manière :

1- Le moment de la conception, correspondant à celui de l’individualisation.

2- Les neuf mois de gestation, correspondant à la roue de la vie.

3- La première initiation, correspondant à l’heure de la naissance.

Le Sentier de l’Épreuve correspond à la fin de la période de gestation, à la naissance dans le cœur, du nouveau-né en Christ. A la première initiation, le nouveau-né commence le pèlerinage du Sentier. La première initiation n’indique qu’un commencement. Une façon de vivre, de penser et de se conduire correctement a été acquise. Nous appelons cette formation : le caractère. Il doit maintenant être vivifié et habité intérieurement. Thackeray a bien décrit cette méthode de formation en ces mots si souvent cités : “Sème une pensée, et tu moissonneras une action ; sème une action, et tu récolteras une habitude ; sème une habitude et tu récolteras un caractère ; sème un caractère et tu récolteras le destin“. La destinée immortelle de chacun et de tous est d’atteindre à la conscience du moi supérieur, et ensuite à celle de l’Esprit divin. Lorsque la forme est prête, lorsque le temple de Salomon a été édifié dans la carrière de la vie personnelle, alors naît la Vie Christique, et la gloire du Seigneur adombre [1] son temple. La forme devient vibrante.

[1] Note du traducteur : le mot anglais est “overshadows”, qui veut dire littéralement : “couvrir de son ombre”.

C’est là que réside la différence entre la théorie et le fait de rendre cette théorie partie intégrante de soi-même. On peut avoir un tableau ou une image parfaits, mais ils manquent de vie. La vie peut se modeler autant qu’il est possible sur le divin ; elle peut être une excellente copie, mais il lui manque le principe christique intérieur. Le germe était là, mais il est resté dormant. Maintenant il est nourri, amené au point où il peut naître, et l’on parvient à la première initiation.

Pendant que l’homme se trouve sur le Sentier de l’Épreuve, ou lui apprend principalement à se connaître lui-même“, à constater ses faiblesses et à les corriger. On lui apprend à travailler d’abord comme un aide invisible et il est en général occupé pendant plusieurs vies à ce genre de travail. Plus tard, au fur et à mesure de ses progrès, il pourra être promu à une activité plus sélectionnée. Il apprend les rudiments de la Sagesse divine et suit les classes avancées de la Salle d’Instruction. Le Maître le connaît déjà, et il est confié aux soins de l’un des disciples de ce Maître ou, s’il promet beaucoup, à un initié, afin de recevoir l’enseignement déterminé.

Chaque nuit et dans toutes les parties du monde, entre dix heures du soir et cinq heures du matin, des cours sont donnés par des initiés du premier et du second degré, aux disciples déjà admis et à ceux en probation [*durant le sommeil, dans les plans subtils], afin que la continuité de l’enseignement soit assurée. Ils sont rassemblés dans la Salle d’Instruction, et les méthodes sont fort semblables à celles des grandes universités : cours à certaines heures, travail expérimental, examens et une avance progressive au fur et à mesure que les tests sont réussis. Une partie des Egos sur le Sentier de l’Épreuve sont dans le département qui est analogue à l’école secondaire, d’autres sont examinés et admis dans l’université même. L’initié passe dans la Salle de la Sagesse après avoir passé les examens et reçu l’Initiation.

Des Egos avancés et les personnes portées aux choses de l’esprit qui ne sont pas encore sur le sentier de l’Épreuve, suivent des instructions données par des disciples et, à certaines occasions, des initiés donnent des cours à leur intention. Leur travail est plus rudimentaire, quoique occulte du point de vue du monde, et ils apprennent ainsi guidés, à devenir des aides invisibles. Les aides invisibles sont habituellement recrutés parmi les Egos avancés. Ceux qui sont très avancés, et ceux qui sont sur le sentier de l’Épreuve et proches de l’Initiation, entrent fréquemment dans ce qui peut être appelé : le travail départemental, formant, pour les membres de la Hiérarchie, un groupe d’assistants.


Méthode d’enseignement

Trois départements d’instruction veillent sur trois phases du développement de l’homme.

1- Des instructions sont données, quant à la discipline de la vie, à la formation du caractère, au développement du microcosme selon les voies cosmiques. L’homme apprend à se comprendre, il arrive à se connaître lui-même comme une unité complète et complexe, une réplique en miniature du monde extérieur. Il arrive par l’étude des lois de son propre être à la compréhension du Moi, et à une réalisation des lois fondamentales du système.

2- Des instructions sont données quant au macrocosme, l’élargissement de sa conception intellectuelle du fonctionnement du cosmos. Il reçoit des renseignements relatifs aux règnes de la nature et des instructions au sujet de l’accomplissement de ses lois dans tous les règnes et sur tous les plans. Il acquiert une base solide de connaissances générales et quand il atteint sa propre limite, il rencontre ceux qui le conduisent à la connaissance encyclopédique. Lorsqu’il a atteint le but, il ne connaîtra pas tout ce qui est à connaître dans les trois mondes, mais il disposera de la méthode d’acquérir la connaissance, des sources de la connaissance et des réservoirs d’enseignements. Un Maître peut, à tout moment, obtenir sans la moindre difficulté, n’importe quel renseignement sur n’importe quel sujet.

3- Les instructions sont données sur ce qui pourrait être exprimé par le mot de synthèse. Ce genre d’information n’est possible que lorsque fonctionne le véhicule intuitif. C’est une véritable appréhension occulte de la loi de la gravitation ou d’attraction (la loi fondamentale de notre système solaire, le second système) avec toutes ses conséquences. Le disciple apprend la définition de la cohésion occulte, et de cette unité interne qui maintient le système en un tout homogène. La plus grande partie de cet enseignement suit habituellement la troisième initiation, mais il commence tout au début déjà.

Références :

Initiation Humaine et Solaire (CHAPITRE VII : LE SENTIER DE L’ÉPREUVE (DE LA PROBATION)), Alice Bailey, Éditions Lucy Trust, Genève.

https://www.lucistrust.org/fr/store/item/initiation_human_and_solar_french_version

Le Livre en fichier PDF à télécharger :

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :