PRÉSENTATION DU MAITRE RAKOCZI : LE COMTE DE SAINT-GERMAIN

MAîTRE RAKOCZI (LE COMTE DE SAINT-GERMAIN)

Le Maître qui s’occupe spécialement du futur développement des affaires raciales en Europe et de la croissance mentale en Amérique et en Australie est le Maître Rakoczi. Il est hongrois, et habite dans les Carpates. Bien que de taille moyenne, il se tient très droit avec une apparence toute militaire ; il a l’exquise courtoisie et la dignité d’un Grand Seigneur du XVIIIe siècle et l’on devine immédiatement qu’il appartient à une famille très ancienne et noble. Ses yeux, grands et marron, sont pleins de tendresse et d’humour, avec l’autorité du pouvoir ; la splendeur de sa présence force l’obéissance. Souvent il revêt un uniforme de couleur foncée, ornée de galon d’or, et parfois aussi, un magnifique manteau d’officier, rouge, qui accentue encore son allure militaire. Il réside habituellement dans un ancien château situé dans l’Est de l’Europe, et propriété de sa famille depuis des siècles.

Il fut à un moment donné une figure bien connue à la cour hongroise. On peut trouver des références à son sujet dans de vieux livres d’histoire ; Il occupait une position très en vue lorsqu’Il était le Comte de Saint-Germain.

LE château de chambord

[*Le Château de Chambord est un château situé dans la commune de Chambord, dans le département de Loir-et-Cher en région Centre-Val de Loire (France).]

Apparu mystérieusement en France en 1758, Le Comte de Saint-Germain devint rapidement l’ami intime du Roi Louis XV, le Roi de France, avec qui il “Alchimisa” au Château de Chambord. Actif dans toutes les Cours d’Europe, en tant qu’artiste, homme politique ou alchimiste, il était respecté et admiré par tous les grands de ce monde comme un homme hors du commun. Soutenu par une fortune sans limite, parlant toutes les langues, érudit et expert dans toutes les branches de la connaissance, de l’art à la médecine, en passant par la physique, le Comte était aussi hautement apprécié pour son charme, la profondeur de sa pensée et la grandeur de ses vertus. Il ne fait aucun doute aujourd’hui qu’il joua un rôle prépondérant dans la construction de l’Europe.

Merveilles et enchantements, il est vrai, entouraient la personne du véritable Comte de Saint Germain. La fascination qu’il exerçait sur tous ceux qui l’approchaient toucha les élites de ce temps-là : Clive, Chatman, Walpole, Voltaire, Rousseau, le Prince Karl de Hesse, le Roi de Naples, le Doge de Venise, la Famille Médicis, Frédéric le Grand de Prusse, Pierre III de Russie, le Shah de Perse et aussi… le Roi de France, Louis XV, qui s’en fit un ami et un conseiller (nous devons à Saint Germain les réformes de Maupéou). Parce que sa personne n’avait donc rien du commun, quel que fût celui-ci, émerveillements ou diatribes s’amoncelèrent sur lui.

Tout le « prodige » de cet être hors du commun tient à l’évolution spirituelle qui était la sienne et qui le plaçait très au-dessus de l’humanité ordinaire. Ascète quant à sa nourriture et à ses mœurs, exemple vivant d’une éthique très élevée, il était, en effet, un Initié et un Adepte , au sens réel et non symbolique de ces termes, et cet état avait pour corollaires ce que l’on nomme communément en Occultisme « des pouvoirs », mais qui peuvent être également définis comme étant « l’expression, autorisée par Dieu en un temps donné, dans le monde matériel, psychique et mental, d’une maîtrise des Lois Universelles. »

BUDAPEST : Capitale de la Hongrie.

[*Budapest est la plus grande ville et la capitale de la Hongrie. Elle se situe en aval du coude du Danube entre le massif de Transdanubie et l’Alföld. La ville actuelle est créée en 1873 par la fusion de Buda alors capitale de la Hongrie de Pest et d’Óbuda.]

Il a été prétendu qu’il était le fils légitime de Franz-Léopold Rakozci, Prince de Transylvanie (1676-1735) . Le fait est que ce Grand Adepte avait des attaches filiales avec cette famille noble de Hongrie ; cependant, ce nom et ce lieu doivent également et surtout être considérés comme révélateurs d’un Centre Hermétique, ou « Loge Hongroise », liée à « La Loge Égyptienne » (dont la manifestation « extérieure » fut la Confrérie de Louxor), toutes deux représentant, l’une en Occident, l’autre au Moyen Orient, « la Fraternité Transhimalayenne » (*ou Grande Loge Blanche) œuvrant depuis des temps reculés au bénéfice de l’Humanité. Et c’est surtout en qualité de Membre de cette Auguste Fraternité, que Le Comte de Saint Germain traversa ce siècle afin d’y accomplir sa Mission. Son Titre exact était : « Hiérophante Visible, pour l’Occident, de la Tradition Ésotérique Terrestre ». Soyons plus explicites :

« Hiérophante » car Gardien et Responsable de la Diffusion des Mystères Sacrés (ou Connaissance occulte : structure de l’Univers, des Mondes et de l’Homme, Alchimie, Magie, Médecine Ésotérique, Astrologie, techniques de développement spirituel tendant à favoriser le contact des êtres humains avec Dieu) ;

« Visible » car représentant seulement et en réalité le véritable Hiérophante (un des plus Grands Adeptes de la Terre vivant en Orient, Qui, Lui, est « Le » Hiérophante Unique (le Christ et, en « Second », le Maître Koot Houmi) ;

« pour l’Occident » car il s’agit de la forme essentiellement occidentale qu’empruntent ces Mystères : la Filiation Égyptienne de la Tradition Occidentale, manifestée ultérieurement par le symbolisme de la Rose et de la Croix, qui s’est exprimée par le Pythagorisme, (développé ensuite par le Platonisme et ses Écoles Successives : Ésotérisme Chrétien, Gnôse, Kabbale…)

« la Tradition Ésotérique Terrestre » car quel que soit le point du globe choisi pour comprendre l’Univers et l’Homme, il s’agit toujours du même Univers et du même Homme et, en conséquence, de la même Connaissance. La forme, donc, par laquelle les Mystères se transmettent au cours des siècles change selon les lieux et les époques mais le fond reste identique.


Cette mise au point, même si elle n’a pas l’heur de plaire à tous, est néanmoins fondamentale pour comprendre le rôle de Saint Germain en Europe, notamment au XVIIIe siècle. En qualité de « Gardien de la Tradition de forme occidentale », il est évident que cet Adepte a voulu influencer les Grands aux fins de changements politiques et juridiques de la Société sans lesquels aucune diffusion de large envergure de l’Occultisme ne pourrait être. C’est en ceci que réside l’essence de la Mission du Comte de Saint Germain.

Références :

  • Le Comte de Saint-Germain, éveilleur de l’occident, Michel coquet, éditions Moryason
  • Les Maitres et le Sentier, Charles Leadbeater, éditions Adyar

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :