LA FONDATION DE LA GRANDE LOGE BLANCHE OU FRATERNITÉ DE LUMIÈRE. SON APPARITION SUR LA PLANÈTE IL Y A 18 MILLIONS D’ANNÉES.

Qu’il nous suffise de dire que vers le milieu de l’époque Lémurienne, il y a approximativement dix-huit millions d’années, advint un grand évènement qui eut comme résultat les faits suivants : le Logos Planétaire de notre système terrestre, l’un des Sept Esprits devant le trône, s’incarna physiquement et, sous la forme de Sanat Kumara, l’Ancien des Jours et le Seigneur du Monde, descendit sur cette planète physique et est demeuré avec nous depuis lors. En raison de l’extrême pureté de Sa nature et du fait qu’Il est (du point de vue humain) relativement immaculé, et par conséquent incapable de réagir à quoi que ce soit sur le plan physique, Il ne pouvait prendre un corps dense semblable au nôtre et doit donc agir dans Son corps éthérique. Il est le plus grand de tous les Avatars – appelés aussi “Ceux qui viennent” – attendu qu’Il est la réflexion directe de cette grande Entité qui vit, respire et agit à travers toutes les évolutions sur cette planète, tenant toutes choses dans Son aura ou sphère magnétique d’influence. En Lui nous vivons, nous nous mouvons et avons notre être, et aucun de nous ne peut passer au-delà du rayon de Son aura…

Avec l’Ancien des Jours, vint un groupe d’autres Entités hautement évoluées qui représentent Son groupe karmique individuel, et ces Êtres qui sont l’expression de la triple nature du Logos Planétaire. Si l’on peut s’exprimer ainsi, Ils incarnent les forces émanant des centres de la tête, du cœur et de la gorge, Ils vinrent avec Sanat Kumara pour former des centres de force planétaire, pour concourir au grand plan du développement auto-conscient de tout ce qui vit. Leurs places ont été prises progressivement par les fils des hommes lorsqu’ils en furent capables, mais il ne s’est agi, jusqu’à récemment, que d’une très petite minorité de notre humanité terrestre immédiate. Ceux qui forment maintenant le groupe intérieur autour du Seigneur du Monde ont été recrutés principalement dans les rangs de ceux qui furent initiés dans la chaîne lunaire (le cycle d’évolution précédant le nôtre), ou qui sont venus d’autres systèmes planétaires, grâce à certains courants d’énergie solaire astrologiquement déterminés ; cependant le nombre de ceux qui ont triomphé, dans notre propre humanité, augmente rapidement et ceux-ci occupent tous les emplois mineurs en dessous du groupe ésotérique central des Six, qui, avec le Seigneur du Monde, forment le cœur de l’effort hiérarchique (* la Grande Loge Blanche ou Fraternité de Lumière).

L’effet immédiat

Le résultat de leur avènement, il y a des millions d’années, fut prodigieux et ses effets s’en font encore sentir. Ces effets peuvent être énumérés ainsi : le Logos Planétaire sur Son propre plan put employer une méthode plus directe pour produire les résultats qu’Il désirait afin de manifester Son Plan… Le troisième règne de la nature, le règne animal avait atteint un degré d’évolution relativement élevé, et l’homme-animal était en possession de la terre ; c’était un être doué d’un corps physique vigoureux, d’un corps astral coordonné (ou corps de sensations et d’émotions) et d’un germe rudimentaire d’intelligence susceptible de former un jour le noyau d’un corps mental. Abandonné à lui-même pendant des éons l’homme-animal aurait finalement passé du règne animal au règne humain, et serait devenu une entité douée de raison, consciente et active, mais on peut se douter de la lenteur qu’aurait exigée ce processus, en étudiant les Bochimans de l’Afrique du Sud, les Veddhas de l’île de Ceylan et les Aïnous velus de l’île de Yéso.

La décision du Logos Planétaire de prendre un véhicule physique donna un élan extraordinaire au processus de l’évolution et, en s’incarnant et en employant certaines méthodes de distribution de force, Il accomplit en un cycle de temps relativement court, ce qui, autrement, eût été inconcevablement lent. Le germe d’intelligence fut stimulé dans l’homme-animal.

Le quadruple homme inférieur, constitué par :

a. Le corps physique sous son double aspect, éthérique et dense ;
b. La vitalité, force vitale ou prana ;
c. Le corps astral, ou des émotions ;
d. Le germe naissant de l’intelligence ;

fut coordonné et stimulé, et devint un réceptacle approprié pour la venue des entités auto-conscientes, ces triades spirituelles (le reflet de la volonté spirituelle, de l’intuition ou sagesse et de l’intelligence supérieure) qui avaient depuis longtemps attendu une telle opportunité. Le quatrième règne ou règne humain prit ainsi naissance et l’être doué de raison ou auto-conscient, l’homme, commença sa carrière.

Un autre résultat de la venue de la Hiérarchie (* La Grande Loge Blanche ou Fraternité de Lumière) fut un développement analogue, quoique moins reconnu, dans tous les règnes de la nature. Dans le règne minéral, par exemple, certains minéraux ou éléments reçurent une stimulation supplémentaire et devinrent radio-actifs, et une mystérieuse modification chimique s’opéra dans le règne végétal. Ceci facilite à son tour la transition entre le règne végétal et le règne animal, de même que la radioactivité des minéraux crée un pont entre le règne minéral et le règne végétal. Avec le temps, les savants finiront par reconnaître que chaque règne de la nature est relié au suivant, quand ses unités deviennent radio-actives…

A l’époque lémurienne (*liée à la Lémurie ou , continent englouti dans l’Océan Pacifique, il y a des millions d’années), après la grande descente des Existences Spirituelles sur la Terre, le travail qu’Elles décidèrent de faire fut organisé. Des fonctions furent attribuées et les processus de l’évolution dans tous les départements de la nature furent placés sous la direction sage et éclairée de cette Fraternité originelle. Cette Hiérarchie des Frères de la Lumière existe toujours et Leur activité se poursuit régulièrement. Ils ont tous une existence physique, soit dans un corps physique dense, comme beaucoup de Maîtres, soit dans un corps éthérique, comme les Entités supérieures et le Seigneur du monde Lui-même. Il est important pour les hommes de se rappeler qu’Ils ont une existence physique, et de ne pas oublier qu’Ils vivent avec nous sur cette planète, dirigeant ses destinées, guidant ses affaires et conduisant toutes ses évolutions vers une ultime perfection.

Désert de GOBI
vaste région désertique comprise entre le nord de la Chine et le sud de la Mongolie

La résidence centrale de cette Hiérarchie est à Shamballa, un centre dans le désert de Gobi (*vaste région désertique comprise entre le nord de la Chine et le sud de la Mongolie) appelé dans les anciens livres : “l’île blanche“. Il existe en matière éthérique, et lorsque les hommes auront développé la vision éthérique, son emplacement sera reconnu et sa réalité admise. Cette vision se développe rapidement ainsi qu’on peut le constater dans les journaux et la littérature courante du jour, mais l’emplacement sera l’un des derniers lieux éthériques sacrés à être découverts, car il existe dans la matière du second éther. Plusieurs, parmi les Maîtres, revêtant un corps physique, demeurent dans les montagnes de l’Himalaya, en un endroit retiré nommé Shigatzé, loin des chemins des hommes ; mais la plupart d’entre eux sont dispersés dans le monde, habitant en différents endroits dans les diverses nations, inconnus et anonymes, mais constituant, là où ils se trouvent, un foyer pour l’énergie du Seigneur du Monde, et rayonnant dans Leur entourage l’amour et la sagesse de la Divinité.

8.000 moins cher
Chaîne de montagnes de LHimalaya

*L’Himalaya (sanskrit : hima (neige) et ālaya (demeure), littéralement «demeure des neiges »), ou chaîne de l’Himalaya, est un ensemble de chaînes de montagnes s’étirant sur plus de 2400 km de long et large de 250 à 400 km, qui sépare le sous-continent indien du plateau tibétain dans le Sud de l’Asie. Au sens strict, il débute à l’ouest au Nanga Parbat au Pakistan et se termine à l’est au Namche Barwa au Tibet. Cet ensemble montagneux, délimité à l’ouest par la vallée du fleuve Indus et à l’est par la vallée du fleuve Brahmapoutre, couvre une aire d’environ 600 000 km2. Réf : https://fr.wikipedia.org/wiki/Himalaya.

L’ouverture de la Porte de l’Initiation

Il n’est pas possible de s’étendre sur l’histoire de la Hiérarchie (La Grande Loge Blanche ou Fraternité de Lumière) durant les longs âges de son activité, mais on peut mentionner certains événements marquants du passé et signaler certaines éventualités.

Pendant de longues périodes après sa venue immédiate, le travail fut lent et décourageant. Des milliers d’années passèrent, des races d’hommes apparurent et disparurent de la terre avant qu’il ne fût possible de confier, même aux plus évolués parmi les fils des hommes, le travail qui incombe aux initiés du premier degré. Mais vers le milieu de la quatrième race-mère, l’atlantéenne (*liée à l’Atlantide, continent englouti au milieu de l’Océan Atlantique, il y a 12 000 ans environ), un événement survint qui nécessita un changement ou une innovation dans la méthode hiérarchique. Certains de ses membres furent appelés à une tâche supérieure quelque part dans le système solaire ; ceci nécessita l’admission, dans la Hiérarchie, d’un certain nombre d’unités hautement évoluées de la famille humaine. Pour permettre à d’autres de prendre Leur place, tous les membres moins élevés de la Hiérarchie furent élevés d’un degré, créant ainsi des places vacantes dans les postes mineurs. C’est pourquoi trois choses furent décidées dans la Chambre du Conseil du Seigneur du Monde :

1- De fermer la porte par laquelle l’homme-animal passait dans le règne humain, ne permettant plus, pour un certain temps, à de nouvelles Monades sur le plan supérieur de s’approprier des corps. Ceci restreignit le nombre du quatrième règne ou règne humain.

2- D’ouvrir une autre porte, et de permettre aux membres de la famille humaine qui continueraient à se soumettre à la discipline nécessaire et à faire l’énorme effort requis d’eux, d’entrer dans le cinquième règne ou règne spirituel. De cette manière, les rangs de la Hiérarchie pouvaient être comblés par les membres de l’humanité terrestre qui en seraient capables. Cette porte est appelée le Portail de l’Initiation et elle reste toujours ouverte aux mêmes conditions qui ont été posées par le Seigneur du Monde aux jours de l’Atlantide. Ces conditions seront exposées dans le dernier chapitre de ce livre. La porte séparant le règne humain du règne animal sera de nouveau ouverte durant le prochain grand cycle (révolution, ronde, ainsi qu’on l’appelle dans certains livres), mais comme ceci se passera dans plusieurs millions d’années, cela ne nous concerne pas.

3- Il fut aussi décidé de créer une ligne de démarcation clairement définie entre les deux forces de la matière et de l’Esprit ; la dualité inhérente à toute manifestation fut accentuée, ceci dans le but d’enseigner aux hommes comment se libérer des limitations du quatrième règne ou règne humain, et passer ainsi dans le cinquième règne ou règne spirituel. Le problème du bien et du mal, de la lumière et des ténèbres, du vrai et du faux fut énoncé uniquement pour le bénéfice de l’humanité et pour rendre les hommes capables de rejeter les entraves qui emprisonnent l’Esprit, et d’atteindre ainsi à la liberté spirituelle. Ce problème ne se pose ni dans les règnes inférieurs ni dans les règnes supérieurs à l’homme. Celui-ci doit apprendre par l’expérience et par la souffrance, que la dualité de toute existence est un fait. Ce n’est qu’après cela qu’il peut choisir ce qui se rapporte à l’aspect pleinement conscient, à l’aspect purement “Esprit” de la divinité, et qu’il apprend à se centrer sur cet aspect. Étant ainsi parvenu à la libération, il découvre qu’en vérité tout est un, que l’Esprit et la matière sont unité, que rien n’existe qui ne se trouve dans la conscience du Logos Planétaire et, dans des cercles plus étendus, dans la conscience du Logos Solaire.

La Hiérarchie (La Grande Loge Blanche ou Fraternité de Lumière) tira donc parti de la faculté discriminative de l’intelligence qui est la qualité distinctive de l’humanité, pour permettre à l’homme d’atteindre son but en équilibrant les paires d’opposés et de trouver le chemin de retour qui le ramène à la source dont il provient.

Cette décision conduisit à cette grande lutte qui fut la caractéristique de la civilisation atlantéenne et qui culmina dans le cataclysme appelé le déluge, mentionné dans toutes les Écritures du Monde. Les forces de la lumière et les forces des ténèbres furent aux prises les unes avec les autres, et ceci pour aider l’humanité. La lutte continue toujours et la guerre mondiale (*1914-1918, 1939-1945) que nous venons de traverser en fut une recrudescence. Dans chaque camp se formèrent deux groupes : ceux qui se battaient pour un idéal, tel qu’ils le concevaient, et qui pour eux était le plus noble, et ceux qui combattaient pour des avantages matériels et égoïstes. Influencés et entraînés par l’un et par l’autre groupe, il en est beaucoup qui combattirent aveuglément, et furent submergés par le karma racial et le désastre.

Ces trois décisions de la Hiérarchie ont et auront encore un effet profond sur l’humanité, mais le résultat désiré est en train d’être obtenu : une rapide accélération du processus évolutif, et un effet profond et important sur l’aspect intelligence chez l’homme peuvent être constatés dès à présent.

Il serait utile de signaler ici qu’un grand nombre d’êtres appelés Anges par les Chrétiens, et Dévas par les Orientaux, travaillent comme membres de la Hiérarchie. Plusieurs d’entre eux ont passé il y a fort longtemps déjà par le stade humain, et travaillent maintenant dans les rangs de la grande évolution parallèle à celle de l’humanité, appelée l’évolution des Dévas. Cette évolution comprend, parmi d’autres facteurs, les bâtisseurs de la planète objective et les forces qui produisent, par l’intermédiaire de ces bâtisseurs, toutes les formes connues et inconnues. Les Dévas qui coopèrent à l’effort hiérarchique ont donc affaire à l’aspect-forme, tandis que les autres membres de la Hiérarchie s’occupent du développement de la conscience au sein de la forme.


Références :

Initiation Humaine et Solaire (CHAPITRE IV : LA FONDATION DE LA HIÉRARCHIE), Alice Bailey, Éditions Lucy Trust, Genève.

https://www.lucistrust.org/fr/store/item/initiation_human_and_solar_french_version

Le Livre en fichier PDF à télécharger :

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :