LES ÉCOLES PLANÉTAIRES

Extraits du Traité SUR LE FEU COSMIQUE de ALICE Ann BAILEY (1880-1949)

**Ici il faut entendre par écoles planétaires, les écoles spirituelles ou ésotériques qui préparent les êtres humains à l’Initiation sur chaque planète. L’école de notre planète la Terre est dirigée par la Hiérarchie ou Grande Loge Blanche ou Fraternité de Lumière Transhimalayenne.

<<… Il n’est pas possible de révéler complètement les types d’écoles se trouvant sur les différentes planètes, ni leur enseignement. Tout ce que l’on peut faire c’est d’énoncer une phrase occulte qui fournira à l’étudiant intuitif l’indication nécessaire.

Écoles Planétaires

PlanèteNom de l’école Planétaire
URANUSL’école de Magie du dixième ordre. Uranus est parfois appelé “planète de la force violette” et ses diplômés manient le pouvoir du prana éthérique cosmique.
TERREL’école de Réponse Magnétique. Un autre nom donné à ses élèves est “Les diplômés de l’effort douloureux” ou les “arbitres entre les opposés polaires“. Une autre indication à noter, en relation avec les deux noms ci-dessus, est que ses diplômés subissent leur examen sur le troisième sous-plan du plan astral.
VULCAINL’école des Pierres de Feu. Il existe une curieuse relation entre les unités humaines qui passent dans ses salles d’enseignement et le règne minéral. Les unités humaines du schéma de la Terre, en langage mystique sont appelées “les pierres vivantes” ; Sur Vulcain elles sont appelées les
pierres de feu“.
JUPITERL’école des Magiciens Bénéfiques. Cette planète est quelquefois appelée, en jargon des écoles, “l’Université des unités de Quadruple Force“, car ses membres manient quatre sortes de force dans leur travail magique constructif : Un autre nom donné à ses salles est “Le Palais de l’Opulence” car ses diplômés travaillent avec la Loi d’Approvisionnement, et sont fréquemment appelés “les Semeurs“.
MERCURELes élèves de cette école planétaire sont appelés “Les Fils de l’Aspiration” ou “Les Points de Vie Jaune“. Ils sont étroitement liés à notre schéma terrestre et l’ancien Commentaire en parle en ces termes : “Les points de flamme dorée s’unissent et se fondent avec la plante à quatre feuilles d’un vert tendre et chantent sa couleur en une teinte jaune automnale. La plante à quatre feuilles, grâce à l’influx frais et nouveau, se transforme en plante à sept feuilles et trois fleurs blanches.
VENUSL’école des cinq Degrés rigoureux. C’est encore un schéma planétaire étroitement lié au nôtre, mais son Logos planétaire est dans un groupe d’étudiants plus avancé, au sens cosmique, que notre Logos planétaire. La
plupart de ses instructeurs hiérarchiques viennent du cinquième plan cosmique et sont un groupe particulier de Manasadévas de rang très élevé. Ils sont décrits dans les archives de notre Hiérarchie comme tenant chacun un trident de feu, surmonté de cinq émeraudes vertes.
MARSL’école des Guerriers, ou degrés ouverts aux soldats. Quatre de ces écoles planétaires sont responsables de l’énergie circulant chez les représentants de premier plan des quatre castes, et ceci non seulement en Inde mais dans toutes les parties du monde. On dit que ses instructeurs sont des “Diplômés du Feu rougeoyant” et ils sont fréquemment représentés vêtus de robes rouges et tenant un bâton d’ébène. Ils travaillent selon le premier Aspect logoïque et instruisent ceux dont le travail est dans la ligne du destructeur.
NEPTUNECette école s’occupe de développer et nourrir l’élément de désir et ses diplômés sont appelés “Fils de Vishnu“. Leur symbole est une robe avec un navire toutes voiles dehors, dessiné sur le coeur, dont la signification apparaîtra à ceux qui ont des yeux pour voir.

Il n’est pas permis d’aborder les autres écoles planétaires et ce ne serait d’aucun profit. Certains faits complémentaires peuvent être vérifiés par l’étudiant de la méditation qui est aligné avec son Ego et en contact avec son groupe égoïque… >>


Références :

Traité SUR LE FEU COSMIQUE, Alice Bailey, Éditions Lucy Trust, Genève.

https://www.lucistrust.org/fr/store/item/a_treatise_on_cosmic_fire_french_version

Extrait de la Conclusion du Livre :

<<Les étoiles du matin chantaient dans leur course.

Le grand hymne de la création retentit toujours et éveille la vibration.

La cessation du chant survient quand la perfection est atteinte.

Quand tous sont fondus en un plein accord, le travail est fait.

La dissonance dans l’espace résonne encore. La discorde surgit dans beaucoup de systèmes. Quand tout sera résolu en harmonie, quand tout sera fondu en symphonie, la grande chorale retentira Jusqu’aux ultimes confins de l’univers connu.

Alors surviendra ce qui est au-delà de la compréhension du Chohan le plus élevé – le chant de mariage de l’Homme Céleste. >>


Raphaël, avec le Cœur. Le Vendredi 23 Octobre 2020.

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :