LA PURETÉ : FONDATION OU BASE DE LA VIE SPIRITUELLE

Cet article est un résumé de l’article plus complet et un peu plus long : La Pureté : la Fondation ou la Base de notre Vie Spirituelle, basé sur le livre <<LES Mystères de iésod : Les fondements de la vie spirituelle>>, de l’Auteur Omraam Mikhaël Aïvanhov, aux éditions PROSVETA.


<<En Français, pour parler de la pureté dans le plan physique, c’est-à-dire pour le corps, les vêtements, les objets, on dit : PROPRE, PROPRETÉ. Pour le plan physique on ne parle pas de pureté.

La PURETÉ correspond à un domaine supérieur, celui du CŒUR, DES SENTIMENTS, DES ÉMOTIONS. La PURETÉ et la PROPRETÉ sont deux choses tout à fait différentes : on peut être propre sans être pur, et on peut être pur sans être propre. Par exemple, les saddhus et les yogis de l’Inde sont d’une grande pureté dans leurs pensées et dans leurs sentiments, mais extérieurement, mon Dieu, on ne peut pas toujours dire qu’ils sont propres. Tandis que beaucoup d’Européens, au contraire, se lavent tous les jours et même plusieurs fois par jour, mais intérieurement, ils ne sont pas purs.

Pour exprimer la pureté dans le plan mental(les pensées), nous avons les mots: SAINT, SAINTETÉ. Dans la sainteté il y a l’idée de lumière. Nous, en bulgare, je vous l’ai déjà dit, nous avons des termes qui indiquent cette correspondance exacte. Le saint se dit « svétia » , et la sainteté « svétost« . La lumière se dit « svétlina« , je brille : « az svétia« , et le monde : « svet« . Donc, le saint n’est rien d’autre qu’un être qui possède la lumière qui le fait briller, la lumière crée les mondes. C’est la lumière qui fait sa sainteté. En français, les mots : saint, lumière, briller, monde, ont des racines très différentes, tandis qu’en bulgare, vous voyez : svétia, svétost, svétlina, az svétia, svét ont la même racine. C’est extraordinaire. En général, quand on parle d’un saint, on ne pense qu’à une seule de ses qualités : sa pureté ; on ne parle pas de sa lumière, comme s’il n y avait pas de lumière, alors qu’en réalité la sainteté est une qualité de la lumière, de la pure lumière qui brille dans le plan mental, là où se trouvent l’intelligence, la compréhension.…

Lampe à pétrole

Je vous donnerai une image. Dans le passé, on s’éclairait avec des lampes à pétrole et, chaque jour, la ménagère devait essuyer le verre noirci par la fumée. Eh bien le verre nettoyé, c’est cela la pureté ; et la lumière qui passe à travers le verre, c’est la sainteté. Voilà pourquoi nous devons nous purifier : pour que notre lumière intérieure puisse apparaître à l’extérieur. L’étincelle est en chacun de nous, mais elle ne peut se manifester parce que le verre n’est pas nettoyé. Tout est contenu dans cette image. Lorsque l’homme sera pur, la sainteté pourra se manifester en lui. La pureté n’est qu’une condition, tandis que la sainteté est un but. Quand l’âme se manifeste à travers son cœur, l’homme est pur ; quand l’esprit se manifeste à travers son intellect, l’homme est saint.>>

CONCLUSION

pureté dans le Plan Physique = PROPRETÉ
pureté dans le Plan Astral (sentiments) = PURETÉ
– Pureté dans le Plan Mental (pensées) = SAINTETÉ


<<Jusqu’à maintenant, quand vous entendiez parler de la pureté, vous la compreniez de manière générale, mais aujourd’hui que je m’arrête sur les mots : PROPRETÉ, PURETÉ, SAINTETÉ, cela commence à être beaucoup plus clair pour vous, n’est-ce pas ?>> O.M.A

Références :

LES Mystères de iésod : Les fondements de la vie spirituelle, Omraam Mikhaël Aïvanhov, éditions PROSVETA.

https://www.prosveta.fr/les-myst%C3%A8res-de-i%C3%A9sod-les-fondements-de-la-vie-spirituelle

<< Iésod (ou Yesod), dont le nom en hébreu signifie fondement, base, est la neuvième séphira sur l’Arbre de la Vie des kabbalistes. Dans sa région supérieure règne Le Seigneur Chadaï El Haï. Auprès de Lui se tient l’Ordre Angélique des Kérubim (les Anges de la religion chrétienne) avec à sa tête L’Archange Gabriel. La partie matérielle de Iésod est la Lune qui, dans sa dimension spirituelle, symbolise la pureté…Il est dit dans les Évangiles : <<Bienheureux les cœurs purs, car ils verront Dieu.>> Dieu, cela signifie la plénitude de toutes les séphiroth : c’est-à-dire la science, la compréhension et la pénétration de Hod ; les parfums, les couleurs, la beauté et les charmes célestes de Netzah; la lumière et la splendeur de Tiphéreth ; la puissance de Guébourah, la victoire sur toutes les difficultés, sur tous les ennemis intérieurs et extérieurs ; la protection, la justice, la bonté et la générosité de Chessed ; la stabilité et la tenacité de Binah, la connaissance du Karma et des destinées ; la sagesse éternelle et l’harmonie inexprimable de hokmah ; la toute-puissance de Kéther. Et Iésod (ou Yesod) la BASE, reçoit les vertus de toutes ces séphiroth, elle est une condensation, une synthèse des vertus de toutes les séphiroth. C’est pourquoi on l’appelle la BASE. Parce que la pureté est la base de toutes les réalisations spirituelles. >>

L’Arbre de Vie – éditions PROSVETA

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :