L’Arbre de Vie et la Kabbale

<<Le mot « Kabbale » signifie en hébreu « Tradition reçue » et, par extension, « Le Contenant de l’Omniprésence Divine » car cette Connaissance, décrit l’Ordonnancement de l’Univers et des Mondes. Ce n’est qu’au XIIe siècle que ce Saint Savoir reçu ce nom. Avant il était appelé « Hén« , mot formé de la première lettre des deux mots suivants : « Hokmah Nistarah« , qui signifie « Sagesse cachée« .>> La Lumière Sur Le Royaume (LSR), Alexandre Moryason.

L’Arbre de Vie, une reproduction de Ivano Marchesani (1925-2017)

source : https://www.rayonsdusoleil.ch/collections/nos-editions/products/larbre-de-vie

<<La Kabbale représente l’Univers Manifesté au moyen d’un Schéma ayant approximativement l’aspect d’un arbre, appelé « Arbre de Vie« (« Etz chiim » en hébreu)86. Ce schéma est un glyphe pédagogique permettant d’appréhender les Lois de l’Univers … et donc de notre Système Solaire, et d’utiliser celles-ci afin de mieux comprendre :

  • notre Sphère d’existence : la Terre ;
  • notre situation physique, psychique, mentale et spirituelle;
  • comment nous dégager de notre « condition humaine » en accédant à un état de conscience de l’être, qualifié de « divin« .

Ce schéma permet donc de comprendre :

  • les Principes créateurs de l’Univers ;
  • la circulation de l’Énergie Divine dans cet Univers ;
  • la différenciation de cette Énergie en plusieurs types d’Énergies ;
  • la hiérarchisation de ces Énergies entre elles.

En conséquence, si nous saisissons bien tout le processus de la circulation de l’Énergie Divine Unique dans l’Univers Manifesté… nous savons comment agir à notre tour sur Terre afin de changer les circonstances de notre vie car les Lois régissant l’Univers sont celles qui régissent notre Système Solaire (« notre » Univers), notre Système Terrestre et notre individualité. « Ce qui est En Haut est comme ce qui est en Bas … » (Corpus Hermeticum de Hermes Trismégiste)

86 : « Etz chiim » en hébreu. La conception de l’Univers en Dix Émanations et en Vingt-Deux Sentiers a lentement émergé, dans les écoles Rabbiniques, à partir du IIIe siècle ap. J.C en Palestine mais il a fallu attendre le XIIe siècle pour qu’elle parvienne en Europe, dans le Midi de la France et en Espagne, toujours dans les milieux israélites. >> LSR, Alexandre Moryason.

L’Arbre de Vie – Éditions Prosveta.


<<L’Arbre séphirotique de la Kabbale, ou Arbre de Vie kabbalistique, n’est pas une description scientifique de notre univers, mais un système d’explication du monde qui est de nature mystique. Par la méditation, par la contemplation, les esprits exceptionnels qui l’ont conçu sont parvenus à saisir une réalité cosmique qu’ils ont traduite à l’aide d’images, de symboles. Depuis Aïn Soph Aur, Lumière sans fin, jusqu’à Malkouth, la Terre, l’Arbre séphirotique nous dit comment la Vie divine circule dans l’univers. Tâchez de vous nourrir chaque jour de ses fruits. Peut-être ne comprendrez-vous jamais parfaitement cette figure et, à plus forte raison, n’arriverez-vous pas à réaliser les vertus et les puissances qu’elle représente, mais elle sera là pour vous comme l’image d’un monde idéal qui vous tirera toujours vers le haut…

Les kabbalistes divisent l’univers en dix régions ou séphiroth qui correspondent aux dix premiers nombres. Ces nombres sont originellement des réalités purement
abstraites, mais en descendant dans des régions plus denses, ils se sont habillés de matière. Voilà pourquoi chacune des dix séphiroth possède non seulement un esprit (le nombre), mais aussi une âme, un intellect, un cœur et enfin un corps physique qui les abrite. Cette structure se répétant dans les dix séphiroth, il y a donc pour chacune cinq aspects à étudier.

Le premier aspect, qui correspond à l’esprit, est représenté par le nom de Dieu. De Kéther à Malkouth ces dix noms sont : Ehiéh, Iah, Jéhovah, El, Elohim Guibor, Eloha vaDaath, Jéhovah Tsébaoth, Elohim Tsébaoth, Chadaï El Haï, Adonaï-Mélek. Ces noms de Dieu sont des noms sacrés qu’il faut toujours prononcer dans le plus grand recueillement, dans le silence de l’âme…

Chaque séphira (singulier de séphiroth) est une région habitée par toute une hiérarchie d’esprits lumineux, et gouvernée par un Archange lui-même soumis à Dieu. C’est donc Dieu Lui-même qui dirige ces dix régions, mais sous un nom différent dans chaque région. Voilà pourquoi la Kabbale donne dix noms, dix attributs à Dieu. Il est un, mais il change d’expression. Il se manifeste différemment suivant la région. C’est toujours le même Dieu, mais sous dix expressions, dix visages différents.

Le deuxième aspect d’une séphira, celui qui correspond à l’âme, est représenté par le nom de la séphira elle-même. Les dix séphiroth sont : Kéther (la couronne), Hochmah (la sagesse), Binah (l’intelligence), Chessed (la clémence), Guébourah (la rigueur), Tiphéret (la beauté), Netzach (la victoire), Hod (la gloire), Iésod (le fondement), et enfin Malkouth (le royaume).

Le troisième aspect, qui correspond à l’intellect, est représenté par le Chef de chacun des dix Ordres Angéliques. Ce sont Métatron : qui participe au trône de DIEU ; Raziel : secret de Dieu ; Tsaphkiel : contemplation de DIEU ; Tsadkiel : Justice de Dieu ; Kamaël : désir de Dieu ; Mikhaël : qui est comme Dieu ; Haniel : grâce de Dieu ; Raphaël : guérison de Dieu ; Gabriel : force de Dieu ; Ouriel : Dieu est ma lumière, ou Sandalfon.

Le quatrième aspect qui correspond au cœur est représenté par l’Ordre Angélique demeurant dans chaque séphira. Ce sont : les Hayoth Hakodesch (c’est à dire animaux de sainteté) ou , dans la religion chrétienne, Séraphins ; les Ophanim (roues) ou, Chérubins ; Les Aralim (lions) ou Trônes ; les Chaschmalim (étincelants) ou Dominations ; les Séraphim (enflammés) ou Puissances ; les Malachim (rois) ou Vertus ; les Elohim (dieux) ou Principautés ; les Bneï Elohim (fils des dieux) ou Archanges ; les Kéroubim (forts) ou Anges, et enfin les Ischim (les hommes) ou âmes glorifiés. Chaque hiérarchie angélique a ses formes, ses couleurs, ses manifestations, et chacune est prédestinée à réaliser un travail particulier. Dans la structure de l’Arbre de Vie cosmique, chacune trouve sa place et s’intègre dans un ensemble sublime d’une beauté et d’une harmonie indescriptibles.

Enfin, le cinquième aspect d’une séphira, qui correspond au corps physique, est représenté par une planète. C’est le support matériel des quatre premiers aspects, un peu comme un corps de chair et d’os. Ce sont Neptune, Uranus, Saturne (en hébreu Chabtaï), Jupiter (Tsédek), Mars (Madim), le Soleil (Chémesch), Vénus (Noga), Mercure (Kohave), la Lune (Lévana), la Terre (Aretz).

Chaque séphira a donc cinq aspects, et cinq aspects pour chacune des dix séphiroth, cela fait cinquante. C’est ce que l’on appelle les Cinquante Portes, ces cinquante portes qui sont représentées dans Binah.

Toutes les représentations symboliques, toutes les cérémonies magiques, la théurgie, tous les rituels, même celui de la messe, s’inspirent de l’Arbre de Vie. Partout on retrouve des nombres, couleurs, des formes symboliques qui viennent par bribes de cette tradition kabbalistique. Même les vingt-deux cartes du Tarot ont pour origine l’Arbre de Vie.

La Kabbale enseigne qu’au dessus de Kéther existe une autre région inconnue, mystérieuse, incommensurable. Là réside Dieu Absolu dont émane Dieu le Père. Donc, Dieu le Père qui habite dans Kéther est issu de ce Dieu Absolu que nous ne connaissons pas, que personne ne peut connaître. Les kabbalistes appellent cette région Aïn Soph Aur ( Aur : lumière, Aïn : sans, Soph : fin).>> O.M.A

Circulation des Énergies Divines dans l’Arbre de Vie

<<Le premier aperçu de ce circuit de l’énergie divine peut être figuré par un éclair, descendant en zigzag dans un sens précis.>> LSR, Alexandre Moryason.

L’ÊTRE HUMAIN ET LES FORCES UNIVERSELLES : L’ARBRE DE VIE INDIVIDUEL

<<Dans l’Univers, nous le répétons, « Tout ce qui est En Haut est comme ce qui est En Bas« . Cela signifie que la moindre des créatures fonctionne sur le même schéma que celui qui constitue la trame de l’Univers.

L’être humain est donc la réplique exacte du Schéma Cosmique, « Dieu fit l’homme à Son Image…« . Dans l’être humain circulent donc les mêmes énergies que celles qui zèbrent l’Espace Cosmique mais à un taux vibratoire infiniment moins élevé.

Ces énergies doivent suivre, en l’homme, le même parcours que celui qu’elles empruntent dans l’Univers et lorsque le circuit humain n’est pas en harmonie avec le Schéma Universel, résultent alors pour l’homme la souffrance, la maladie, la pauvreté, la solitude et toutes sortes d’afflictions.

Quel est en l’être humain le siège des Dix Émanations ? Un schéma sera plus explicite que toute description….>> LSR, Alexandre Moryason.

PRONONCIATION AUDIO DES NOMS DES SéPHIROT

Arbre kabbalistique – CD Audio Prononciation des noms Divins – Alexandre Moryason

ARBRE DE VIE KABBALISTIQUE (FBU SUISSE)

Références :

Les fruits de l’Arbre de Vie – La Tradition kabbalistique, de Omraam Mikhaël Aïvanhov, aux Éditions PROSVETA

LA LUMIÈRE SUR LE ROYAUME ou Pratique de la Magie Sacrée au quotidien, de Alexandre MORYASON, aux Éditions MORYASON (www.moryason.com)

https://i0.wp.com/pictures.abebooks.com/isbn/9782950145901-fr.jpg?w=750&ssl=1

CD Audio de Prononciation des Noms Divins, de Alexandre MORYASON, aux Éditions MORYASON


Raphaël, avec le Cœur 🙂 . Lundi 15 Juin 2020.

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :